Des ateliers contre l’intimidation et la violence dans les écoles : c’est ce que fait ESPACE!

Réaction du ROEQ au Manifeste des enfants et jeunes contre l’intimidation et la violence dans le milieu scolaire au Québec

Québec, 20 mars 2018 – Le Regroupement des organismes ESPACE du Québec (ROEQ) croit fermement que la prévention de toutes les formes de violence faite aux enfants demeure l’une des stratégies les plus efficaces pour lutter contre l’intimidation.

On ne saurait trop insister sur l’importance la prévention, tôt dans la vie et la socialisation d’un enfant. Quand on sait qu’un incident d’intimidation se produit toutes les sept minutes dans une cour d’école et toutes les 25 minutes en salle de classe[1], il devient clair que tous les enfants seront touchés par de tels incidents, comme intimidateurs, comme victimes, ou comme témoins. Il importe donc d’outiller, non seulement les adultes, mais aussi l’ensemble des enfants, dès leur plus jeune âge, afin de les former sur ce qu’est l’intimidation et sur comment, de façon très concrète, chaque personne peut faire une différence.

La solution ne réside pas seulement dans l’intervention des adultes. En effet, dans 85% des cas d’intimidation entre enfants, d’autres enfants sont présents. Or, lorsqu’ils interviennent, l’intimidation cesse en moins de 10 secondes dans 57% des situations. Cependant, les témoins viennent en aide aux victimes ou interviennent dans 25% des cas seulement. Cette réaction s’explique sûrement en partie parce que 80% à 90% des jeunes affirment être mal à l’aise lorsqu’ils sont témoins d’un acte d’intimidation. Les enfants ont besoin d’information et de stratégies pour savoir comment réagir.

Cependant, outiller les enfants est essentiel, mais ne suffit pas. Les adultes vivant dans l’entourage de l’enfant; parents, personnel scolaire, personnel des milieux de garde constituent un maillon indispensable pour une prévention efficace. Ils doivent pouvoir distinguer le conflit de la violence, la relation égalitaire de l’abus de pouvoir.

« Nous voulons, entre autres, que les écoles aient l’obligation d’offrir plusieurs fois par année des ateliers de sensibilisation contre l’intimidation et la violence à tous les élèves et les adultes. »[i]
Oui!  C’est ce que font, depuis 30 ans, les organismes ESPACE du Québec qui travaillent pour et avec les enfants, en comptant sur le soutien de leur entourage, dans le but de les aider à prévenir la violence et les habiliter à se protéger contre toute forme d’agression. Suite à la diffusion du Manifeste des enfants et jeunes contre l’intimidation et la violence dans le milieu scolaire au Québec, le ROEQ tient à souligner l’importance de prévenir toutes les formes de violence, pas seulement l’intimidation entre enfants, mais aussi la violence des adultes envers les enfants. Cette violence, qui peut être psychologique, verbale, physique ou sexuelle, demeure une réalité pour trop d’enfants au Québec. Puisque la plupart des formes de violence sont concomitantes[ii] entre elles, le ROEQ estime que la lutte à l’intimidation doit passer par une sensibilisation globale face à toutes formes de violence pour être réellement efficace.

Au moyen d’un programme éducatif composé d’ateliers adaptés à leur âge et à leurs besoins, ESPACE sensibilise les enfants au respect de leurs droits et de ceux des autres et les outille à reconnaître la violence, à développer des stratégies efficaces face aux diverses formes d’agression, à savoir où et comment aller chercher de l’aide et à dénoncer la violence.  Mais pour rejoindre tous les enfants du Québec, pouvoir visiter chaque école, il est essentiel que les organismes d’action communautaire autonome soient reconnus pour leur expertise entre autres par un meilleur financement gouvernemental à la mission. Le gouvernement doit appuyer ses Lois et ses intentions par des actions concrètes en offrant les moyens financiers aux organismes communautaires, tels qu’ESPACE, de faire leur travail sur le terrain afin que tous les enfants du Québec puissent vivre une enfance en sécurité et sans violence.

 

[1]     Bulletin Bâtir des communautés plus sûres, Ministère de la Justice du Gouvernement du Canada, printemps, 2003, numéro 7.

[i] Manifeste des enfants et jeunes contre l’intimidation et la violence dans le milieu scolaire au Québec.

 

[ii] https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/2014-11-27-Memoire.pdf

Soyez la première personne à commenter cet article!

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé en ce moment.

FAIRE UN DON

MERCI! Votre don permet de créer de nouveaux outils de prévention et de faire en sorte que toujours plus d’enfants puissent vivre une enfance en sécurité et sans violence!

En indiquant vos coordonnées, vous recevrez un reçu de charité (20$ et +). Vos coordonnées ne seront pas utilisées à d’autres fins que vous envoyer le reçu un un ruban bleu dans le cadre de la Journée nationale des enfants le 20 novembre. Ils seront pas conservées